Les bénévoles à l'heure du vaccin

 

Février – Avril 2021 : expérience réussie à Châteaudun, essaimage  en cours

En 9 semaines, plus de 110 bénévoles de 12 associations intervenant auprès de publics fragiles de Châteaudun et de 6 communes limitrophes, ont pu recevoir leur premier vaccin. Ils l’ont été grâce aux doses inutilisées, laissées par des personnes n’ayant pas honoré leur rendez-vous au centre de vaccination.

Cette démarche doit son succès à une mobilisation de tous les acteurs ainsi qu’à une coordination étroite et quotidienne entre les associations et le centre de vaccination. Elle est citée en exemple au plan national, au sein des associations caritatives et par les représentants du secteur associatif ; la presse s’en empare également depuis quelques semaines.

Prendre connaissance de la démarche

Écouter les propos du docteur Bertrand JOSEPH, responsable du centre de vaccination de Châteaudun :

Dans la foulée de Régis Juanico, député de la Loire qui a sensibilisé le ministre de la santé, Fabienne Colboc (Indre & Loire) et Florence Provendier (Hauts de Seine) ont adressé un courrier à Sarah Haïri, secrétaire d’Etat en charge du secteur associatif, et Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat chargée de l’économie sociale et solidaire, cosigné par 25 députés.

Lire le courrier de ces 25 parlementaires

Covid-19 : à Châteaudun, on expérimente la vaccination des bénévoles, 9 avril 2021, par Nathalie Birchem

  Reportage d’Anaïs Bouissou pour RTL Matin, 16 février 2021 : Certains ratent les rendez-vous et donc pour éviter de perdre des doses, le Centre de Châteaudun expérimente la vaccination des bénévoles des associations caritatives !

  Par Marjorie Cauchoix, 16 février 2021 : Covid-19 – Des bénévoles d’associations caritatives sont contactés quand une personne ne vient pas à son rendez-vous de vaccination, à Châteaudun.

 

Janvier 2021 : l’état des lieux

Une enquête, réalisée entre le 14 et le 21 janvier 2021 auprès d’un échantillon de 1851 bénévoles au plan national, met en lumière les difficultés rencontrées par les associations à caractère social, dont le rôle est essentiel auprès des publics fragiles. Elles doivent faire face à des demandes croissantes alors qu’en moyenne 40% de leurs bénévoles sont à l’arrêt, en raison de la pandémie. Plus de 80% d’entre eux sont prêts à se faire vacciner et pourraient alors reprendre leurs activités, en limitant les risques pour eux-mêmes et pour les bénéficiaires.

Ces résultats ont permis de faire une estimation du nombre de bénévoles concernés par région et sur l’arrondissement de Châteaudun, en Eure-et-Loir. Elle est venue en appui d’une réflexion avec les acteurs du territoire, sur les opportunités d’accès au vaccin pour les bénévoles mobilisés auprès des publics fragiles.

Lire les résultats de l’enquête nationale

  Dépêche AFP, du 25 janvier 2021

Reportage du 25 janvier 2021 : En attendant le vaccin, les associations manquent cruellement de bénévoles séniors

PODCAST – Dr Robert Sebbag : ” Les bénévoles ne veulent pas contaminer les personnes fragiles “